Jésus Christ

Fête de la Miséricorde

L’histoire de l’image de La Miséricorde Divine est liée à une vision de Soeur Faustine Kowalska de la Congrégation Notre-Dame de la Miséricorde qui eut lieu le 22 février 1931 dans le monastère de Plock.

« Un soir, dans ma cellule, je vis Jésus vêtu d’une tunique blanche, une main levée pour bénir; la seconde touchant son vêtement sur la poitrine. De la tunique entrouverte sortaient deux grands rayons, l’un rouge, l’autre pâle. (…) Après un moment Jésus me dit: « Peins un tableau de ce que tu vois, avec l’inscription: Jésus, j’ai confiance en Toi. Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis, dans le monde entier. » (47)

Soeur Faustine dans son journal

Jean-Paul II s’est rendu en août 2002 en Pologne pour y consacrer le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Tagiewniki et inviter le monde entier à invoquer cette Miséricorde :

Nous désirons répéter avec foi : Jésus, j’ai confiance en Toi !

Nous avons particulièrement besoin de cette annonce, qui exprime la confiance dans l’amour tout-puissant de Dieu, à notre époque, où l’homme éprouve des sentiments d’égarement face aux multiples manifestations du mal. Il faut que l’invocation de la Miséricorde de Dieu jaillisse du plus profond des cœurs emplis de souffrance, d’appréhension et d’incertitude, mais dans le même temps à la recherche d’une source infaillible d’espérance. Je veux confier solennellement le monde à la Divine Miséricorde. Je le fais avec le désir que le message de l’amour miséricordieux de Dieu, proclamé ici à travers sainte Faustine, atteigne tous les habitants de la terre et remplisse leur cœur d’espérance.

Soyez des témoins de la Miséricorde !

Jean-Paul II

La fête de la Miséricorde doit être célébrée le premier dimanche après Pâques (le dimanche in albis), conformément à un voeu exprimé par le Seigneur Jésus à soeur Faustine.

« Je désire qu’il y ait une Fête de la Miséricorde. Je veux que cette image que tu peindras avec un pinceau, soit solennellement bénie le premier dimanche après Pâques, ce dimanche doit être la Fête de la Miséricorde. (49)
Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma miséricorde; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoulent les grâces; qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de moi, même si ses péchés sont comme de l’écarlate. » (699)

Seigneur Jésus à sainte Faustine

La Fête de la Miséricorde Divine se prépare par une neuvaine qui commence le Vendredi Saint. Elle consiste à réciter le Chapelet à la Divine Miséricorde pendant neuf jours de suite et se termine le dimanche dit in albis.

Vierge Marie